Espagne : il ne va pas au travail pendant six ans sans éveiller les soupçons

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

This picture taken on January 2, 2016 shows an empty office inside the warehouse of Hong Kong-based publisher Mighty Current in Hong Kong. Chinese police on February 4 said for the first time that they are holding three Hong Kong booksellers who went missing on the mainland last year. The admission confirms what many in the quasi-independent territory have suspected, and will reinforce fears that rights guaranteed under the principle of "One Country, Two Systems" are being eroded.  AFP PHOTO / ANTHONY WALLACE / AFP / ANTHONY WALLACE

En Espagne, un fonctionnaire s’est absenté de son poste pendant six ans sans que personne ne le remarque. Il s’est fait prendre au moment où l’administration voulait lui remettre une médaille pour ses 20 ans de bons et loyaux service

Six ans. C’est le temps qu’il aura fallu à l’administration espagnole pour s’apercevoir qu’un fonctionnaire avait déserté son poste.

Payer à rester chez lui

L’histoire insolite est relatée dans les colonnes du quotidien El Mundo. En 1990, Joaquin Garcia se voit offrir un poste à la Régie des eaux de la ville de Cadiz pour 37.000 euros par an. Une belle opportunité qu’il accepte aussitôt. Après quatorze ans de bons et loyaux services, l’homme commence à s’ennuyer ferme à tel point qu’il décide de ne plus se rendre au bureau. Une semaine passe, un mois, puis une année… n’ayant pas de nouvelles de ses collègues, Joaquin Garcia continue à mener une vie paisible, payer à ne rien faire.

La fin du manège

Son absence a fini par être remarquée en 2010, au moment d’une cérémonie pour honorer ses vingt de carrière dans la fonction publique.
L’affaire a été portée en justice par l’administration locale. Il a été condamné à 27.000 euros d’amende… Une somme largement inférieure à celle qu’il a perçue pendant toutes ces années. Mais la loi ne prévoit pas une amende plus importante dans ce type de cas.

Un « expert de la philosophie spinozienne ».

Au procès, le fonctionnaire, qui est maintenant retraité, a expliqué au juge qu’il ne croulait pas sous le travail, et que les tâches assignées étaient rares. Il a également ajouté qu’il ne pensait pas pouvoir trouver un autre travail. C’est pour cela qu’il n’a pas démissionné. Quand le juge lui a demandé ce qu’il faisait de ses journées, Joaquin a raconté qu’il s’était passionné pour la lecture et qu’il était devenu un « expert de la philosophie spinozienne »…

 

M6info

No Responses

Leave a Reply

Translate »