Japon : Un homme arrêté pour avoir fabriqué des armes avec une imprimante 3D En savoir plus: http://www.gentside.com/imprimante-3d/japon-un-homme-arrete-pour-avoir-fabrique-des-armes-avec-une-imprimante-3d_art61711.html Copyright © Gentside

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

des-pistolets-realises-avec-le-concours-d-une-imprimante-3d_144223_w250
Coupable de posséder une imprimante 3D. Voilà le motif d’arrestation que les policiers ont brandi au nez d’un jeune japonais, qui avec son imprimante sophistiquée, s’était mis en tête de fabriquer des armes à feu. Une pratique inquiétante et qui selon les autorités, irait croissante depuis l’avènement sur le marché de ces imprimantes nouvelle génération.

Bien qu’il ne le sache peut-être pas, Yoshitomo Imura, un japonais de 27 ans habitant la banlieue de Tokyo, s’est récemment mis dans l’illégalité la plus totale. Son tort ? Posséder une imprimante 3D et avoir fabriqué avec celle-ci des pistolets très réalistes, dont certains capables de tirer de véritables projectiles. Il avait fait la démonstration de ses armes sur internet Ne se sachant pas hors la loi, cet employé d’université résidant à Kawasaki à côté de Tokyo a fabriqué pendant quelques temps des armes en toute illégalité à l’aide d’une imprimante 3D achetée dans le commerce. En parfait état de marche, ces pistolets de résine et plastique étaient même capables, pour deux d’entre eux, de tirer des balles de la grosseur d’une balle de golf. Sans savoir qu’il allait éveiller ainsi les soupçons des autorités, Yoshitomo Imura s’est empressé ensuite de présenter ses armes sur internet à travers une vidéo de démonstration. Il n’en aura pas fallu plus à la police de Tokyo pour perquisitionner le domicile du jeune homme et trouver ses armes illicites. D’après les policiers, Yoshitomo Imura possédait chez lui cinq pistolets, dont deux pouvant tirer des projectiles mortels, bien que les munitions n’aient pas été retrouvées. Toujours selon la police, le jeune homme aurait réussi à fabriquer les armes avec son imprimante 3D grâce à des plans et instructions trouvés sur internet. Un problème de plus en plus préoccupant Depuis l’avènement de l’imprimante 3D sur le marché, les autorités surveillent de près l’usage que certaines personnes font de ces machines. Permettant de produire à peu de frais des pièces pour l’automobile ou l’électronique, les imprimantes de ce type sont aussi de plus en plus souvent mises à contribution pour fabriquer des armes capables de tirer des projectiles mortels. Selon l’ATF, le service américain chargé de faire appliquer la législation sur l’alcool, le tabac, les armes à feu et les explosifs, il est aujourd’hui possible de fabriquer en moins de 24 heures des armes en parfait état de fonctionnement, capables d’échapper aux détecteurs de métaux. Le tout à l’aide d’imprimante du marché achetée pour moins de 2000 euros.

www.gentside.com

No Responses

Leave a Reply

Translate »