Il est pris dans une fusillade. Ses livres lui sauvent la vie

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

13080589-il-est-pris-dans-une-fusillade-ses-livres-lui-sauvent-la-vie
Jason Derfuss, 21 ans, a retrouvé dans son sac à dos une balle, qui avait transpercé un ouvrage du philosophe John Wyclif.
Un ancien étudiant a ouvert le feu avec une arme semi-automatique dans une université de Floride, blessant trois personnes avant d’être lui-même abattu par la police, ont rapporté les autorités jeudi 20 novembre. L’assaillant, identifié comme étant Myron May, âgé de 31 ans, a tiré à l’intérieur de la bibliothèque de l’Université de Tallahassee mercredi peu après minuit, où près de 500 étudiants préparaient des examens.

Jason Derfuss, 21 ans, a échappé de peu aux balles. Alors qu’il quittait la bibliothèque, il a entendu un coup de feu. « J’ai entendu ce qui était sans aucun doute un coup de feu derrière moi, et j’ai essayé de me dire que c’était pétard, bien que je sache exactement de quoi il s’agisse », a déclaré Jason Derfuss à Wesh News. « Il a abattu un autre étudiant devant moi, à environ 15 mètres », raconte-t-il.

Dans un commentaire sur le site de partage Reddit, Jason Derfuss a expliqué qu’il était la cible initiale du tireur, mais que ce n’est qu’après avoir fui la bibliothèque qu’il a remarqué qu’une balle était logée dans le livre « The Oxford Context of Wyclif’s Thought » signé du philosophe du XIVe siècle John Wyclif contenu dans son sac à dos. L’étudiant a dit qu’après cette découverte, il est allé faire une déclaration à la police.

Jason Derfuss a publié sur Facebook plusieurs photos des livres troués et de la balle retrouvée dans son sac. Il commente cette trouvaille ainsi :

Je n’ai pas senti le coup de feu que j’ai entendu derrière moi. [Le tireur] était à environ 2 mètres de moi, mais il a touché mes livres. Des livres que je venais de prendre à la bibliothèque, des livres qui n’auraient pas dû stopper la balle. Mais ils l’ont fait. »

« J’ai appris ça trois heures après l’événement, je n’avais pas pensé à vérifier mon sac, poursuit-il. Je ne pensais pas être une cible […]. Mais la vérité c’est que j’ai failli être tué ce soir et que Dieu est intervenu. »

Le tireur, ancien avocat, « dans un état de crise »

Trois personnes ont été blessées, dont deux étudiants et un employé. Deux d’entre elles ont été emmenées à l’hôpital, dont l’une se trouve dans un état grave.

Le tireur, diplômé de l’université en 2005, installé depuis au Texas (sud) et au Nouveau-Mexique (sud-ouest) où il était avocat, se trouvait « dans un état de crise » psychologique et s’estimait persécuté, selon son journal et plusieurs vidéos qu’il avait réalisées, a précisé le chef de la police de Tallahassee Michael DeLeo. Il était revenu en Floride (sud-est) il y a trois semaines mais n’avait maintenu aucun lien avec l’université.

Il s’agit de la 23e fusillade sur un campus universitaire depuis le début de l’année au cours de laquelle une personne au moins a été blessée ou tuée, selon le groupe de pression anti-armes Everytown for Gun Safety.

Les cours annulés jeudi reprendront vendredi, mais l’université, qui accueille plus de 40.000 étudiants, est restée ouverte.

A.S. (avec AFP)

Translate »