Les Darwin Awards ou la preuve de la supériorité de la femme sur l’homme ? 90% des morts idiotes sont masculines

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

rtr459hq
Des chercheurs du très sérieux British Medical Journal ont livré leur conclusion et ont élaboré la « théorie de l’homme idiot » ou la « Male Idiot Theory » (MIT).
C’est officiel, les hommes sont plus stupides que les femmes. Non, cette affirmation n’est pas la simple conclusion d’une étude réalisée parmi un groupe de femmes aigries mais bien l’enseignement livré par l’académie des Darwin Awards, les célèbres prix sarcastiques dont sont auréolées les personnes mortes ou stérilisées à la suite d’un comportement particulièrement idiot. Et ce sont des chercheurs du très sérieux British Medical Journal qui livrent leur conclusion et élaborent la « théorie de l’homme idiot », ou la « Male Idiot Theory » (MIT).

Pour prouver que la bêtise humaine n’a que peu de limites, les Darwin Awards ont recensé le top 15 des morts les plus stupides.

Un homme à Toronto a voulu démontrer la solidité des vitres à sa classe en donnant un coup d’épaule a chuté du 24e étage de l’immeuble. Un autre à Détroit est décédé dans 50 centimètres d’eau après s’être bloqué la tête dans une bouche d’égout où il cherchait ses clés de voiture. Ou encore, un autre est mort après s’être étouffé avec la saucisse de 25 centimètres de son hot dog qu’il venait de voler sur un marché de Saint-Louis aux Etats-Unis.

Hormis les circonstances bêtes de ces décès et après vingt années de distinctions, les Darwin Awards, du nom du théoricien de l’évolution humaine, ont « récompensé » dans près de 90% des cas des hommes. Parmi les 332 prix décernés, 14 concernent à la fois des hommes et des femmes, souvent des couples dans des positions aventureuses. Sur les 318 morts stupides, 282 soit 88,7% impliquaient des hommes et seulement 36 des femmes.

Selon le Dr Dennis Lendrem, de l’université de Newcastle, « des risques idiots sont définis comme des comportements insensés, où le bénéfice apparait comme négligeable voir inexistant et le résultat est généralement négatif voir mortel ».

Si les recherches concernant les différences sexuelles dans la prise de risque sont bien documentées, on en sait très peu sur le décalage entre les hommes et les femmes dans les comportements dangereux stupides. Dans l’édition de Noël du British Medical Journal, les chercheurs constatent qu’il est déconcertant d’observer que les hommes soient enclins à prendre des risques inutiles au titre de l’estime de soi ou de la vantardise. Cela permet d’établir un genre de « théorie de l’homme idiot », les hommes sont idiots et les idiots font des choses stupides, qui ne permet pas pour autant de comprendre « les différences sexuelles des risques idiots ».

Les chercheurs tentent alors de nuancer les résultats des Darwin Awards. Selon eux, les femmes seront toujours plus enclines à nominer un homme à une récompense. La différence concernant la consommation d’alcool entre les hommes et les femmes peut également être un facteur explicatif. L’intelligence de la personne peut aussi être tout simplement la cause de ces décès. Mais ne vous inquiétez pas messieurs, comme la dit un grand penseur, Forrest Gump, n’est stupide que la stupidité ».

www.atlantico.fr

Translate »